Fuite d’eau : comment trouver l’origine de dégât ?

Fuite d’eau : comment trouver l’origine de dégât ?

Votre facture d’eau vous semble anormalement élevée ? Vous venez de recevoir une alerte de surconsommation de la part de votre fournisseur d’eau ? Vous avez probablement une fuite d’eau cachée quelque part dans les coins de votre maison. Dans une telle situation, il est nécessaire de réagir vite afin de trouver l’origine du dégât et de pouvoir le réparer dans les plus brefs délais. Par d’où commencer ? comment pouvez-vous la détecter rapidement ? Vous retrouvez les bonnes réponses dans cet article.

Comment connaître s’il y a une fuite chez vous ?

Une fuite d’eau peut avoir plusieurs origines : une chasse d’eau qui coule, une canalisation défectueuse, un système d’arrosage mal réglé, etc. Dans une maison, une fuite peut survenir à tout moment et peut conduire à un dégât des eaux et des couts importants, si vous ne vous en occupez pas à temps ! Depuis l’entrée en vigueur du décret de 1er juillet 2013, relatif à la facturation en cas de fuite dans les canalisations d’eau potable, le fournisseur doit informer l’abonné en cas d’une augmentation dans le volume d’eau consommé et ce lors de l’envoi de la facture d’eau. Si la consommation est jugée inhabituelle, c’est-à-dire si elle dépasse le double de la quantité d’eau moyenne consommée lors des trois dernières années, il faudra vite appeler un expert recherche de fuite pour procéder le plus vite possible, aux travaux de détection.

Comment détecter une fuite d’eau chez vous ?

Pour repérer une fuite d’eau, il faut avoir un peu de patience. Commencez par vérifier le bon état de vos installations de plomberie. En effet, un joint d’étanchéité défaillant peut créer une fuite et un gaspillage d’eau couteux.

En cas de doute, pensez à faire un test à votre compteur d’eau : le soir avant de vous coucher, éteignez tous vos robinets et appareils fonctionnant avec de l’eau puis prenez un relevé. Le lendemain, vérifiez s’il y a un changement dans les chiffres. Si c’est le cas, vous avez bel et bien une fuite d’eau chez vous !

Si vous pensez avoir une fuite d’eau au niveau de l’une de vos canalisations, vous pouvez faire passer un papier absorbant sur le long de vos tuyaux, pour détecter avec précision la source de la fuite. Inspectez également vos toilettes pour contrôler tout sifflement, qui peut être l’origine d’un problème. Vérifiez également la soupape de sécurité de votre chauffe-eau électrique.

Dans le cas où la fuite est indécelable à l’œil nu, celle-ci peut se trouver derrière l’un de vos murs ou dans une canalisation enterrée. Dans ce cas, il faudra appeler un expert recherche de fuite qui pourrait procéder aux travaux d’inspection. Vérifiez avec votre assurance la possibilité de bénéficier d’une prise en charge des frais engagés pour la recherche de votre fuite d’eau.

Cependant, si vous arrivez à identifier, coupez rapidement le robinet principal d’alimentation en eau de votre logement. Celui-ci peut se trouver au rez-de-chaussée de votre maison, dans votre cuisine ou votre salle de bain, dans le jardin, à proximité de votre compteur, etc. Faites attention ! Si la fuite d’eau est importante, coupez vite votre circuit électrique pour éviter tout risque d’électrocution ou de court-circuit.

Pouvez-vous bénéficier d’un remboursement ?

Après avoir reçu le courrier d’information de votre fournisseur d’eau, vous avez un délai d’un mois pour effectuer les réparations nécessaires. Dans ce cas, vous devrez faire intervenir un artisan plombier qui se chargera des travaux de localisation et de réparation de votre fuite. A la fin de son intervention, il doit vous présenter une attestation que vous devrez adresser à votre fournisseur ainsi qu’une demande de plafonnement de votre facture d’eau. Si toutes les démarches ont été respectées, votre facture sera plafonnée au double de votre consommation habituelle.

Mais, il faut savoir que ces mesures de plafonnement concernent uniquement les fuites d’eau au niveau des canalisations privatives. Elles sont prises en compte si les fuites sont liées à un appareil ménager, un système de chauffage ou encore un équipement sanitaire.  Quoi qu’il en soit, lisez attentivement votre contrat assurance habitation pour vérifier si votre surconsommation peut être prise en charge par l’assureur.